Saturday, April 22, 2006

Le début de la fin

Voilà. Un vendredi 12:00 qui n'a pas eu droit à un petit mot laissé sur mon blog. Premier d'une longue série ? J'espère que non.
N'ayant pas plus le temps maintenant de laisser quelque chose de conséquent, j'essayerai d'être un minimum instructif en disant que ce triste retard n'est dû qu'à ma propension à l'atermoiement (procrastination, en anglais et même en français dans certains cas). Cela me donne l'occasion de placer un mot vaguement savant et de renvoyer à la très belle chanson de Archive, Fool, où il avoue "procrastiner".
Bon week-end à tous.

3 Reactions:

At 4/23/2006 11:38:00 pm, Blogger Night a dit/said...

J'crois que c'est un peu le mal de notre génération, ou alors c'est que moi :P

(enfin j'essaye de me soigner et ça va de mieux en mieux)

 
At 4/25/2006 02:05:00 pm, Blogger Brandelric a dit/said...

On est au moins deux.
J'ai l'impression que notre "génération" est soumise à de plus en plus de stimulations dans lesquelles il faut faire le tri. L'atermoiement devient une solution du moindre effort à une situation par ailleurs épuisante. Mais on n'a rien sans rien...

 
At 4/25/2006 04:45:00 pm, Blogger Night a dit/said...

Effectivement, je dirais d'ailleurs (même si je risque de tomber dans un lieu commun) que ces stimulations de notre époque sont des loisirs attractifs et dont le mode de consommation devient essentiellement passif (télévision, dvds, internet et dans une certaine mesure aussi jeux vidéos), et face auquels il faut fournir un effort d'autant plus grand pour se motiver à passer à l'action.

Alors l'humain partisan du moindre effort (la plupart des avancées technologiques mêmes les plus ancestrales visant bien à: soit lui simplifier le travail, soit améliorer son confort) ne risque-t-il pas ralentir/bloquer son avancée par les conséquences de ses propres inventions/créations qui engendrent cette procastination.

Et non seulement risque-t-il de perdre de vue son but en chemin, mais encore eut-il fallut qu'il réfléchisse en amont à quel est ce but à atteindre. L'a-t-il jamais su?

(bon voilà c'était ma petite philosophie de blog qui vaut c'qu'elle vaut)

 

Post a comment

<< Home