Tuesday, February 14, 2006

Nuit noire et obscure

18:22
Il fait déjà nuit noire. Un voile glacé survole la ville. Mon esprit embrumé vogue à la dérive. A quoi bon tout cela ? Comment ne pas s'effondrer au spectacle de la misère humaine omniprésente ? Qui peut se prétendre intouché et intouchable ? Pourquoi le sort se joue-t-il de toute logique ? Amertume, vague-à-l'âme, mélancolie, désarroi, tristesse, peine, chagrin.
Espoir... ?

Cette semaine sera marquée d'un sombre sceau, comme quelques unes des précédentes. D'une obsidienne. Pas de contenu guilleret, pas d'hyperlien vers un savoir sans limite, pas de note lumineuse. Juste une dose de ce bon vieux [attention, vocabulaire explicite] de négativisme.

Pas d'hyperlien, j'ai dit. Pas de "contenu" à se mettre sous la dent.
Pas d'hyperlien. Je l'ai dit et je m'y tiendrai. Mais demain est en autre jour et dieu (Dieu ?) sait qu'en cette période, il est permis d'imaginer tout et son contraire.

Good night, and good luck
[Edward R. Murrow]

0 Reactions:

Post a comment

<< Home